La première étape consiste à  retrouver, au travers du passé médical et dentaire , les différentes étapes qui ont conduit à cette pathologie (un coup sur la mâchoire par exemple). Nous vous remettrons un questionnaire qui vous permettra de rassembler tous les symptômes que vous ressentez. 

 

L’examen clinique nous permet ensuite d'identifier et de préciser les symptômes en relation avec la pathologie de l’occlusion dentaire . 

Des tests très simples et non douloureux confirmeront ou non la relation entre l’occlusion et les symptômes. 

Des radiographies de toutes les dents et des articulations de la mâchoire seront effectuées au cabinet si cela est nécessaire. Un scanner et/ou une IRM pourront compléter les éléments de diagnostic.

 

Si la relation entre les symptômes et une pathologie occlusale est confirmée, il faudra par des examens quantifier ce trouble occlusal et déterminer l’occlusion thérapeutique lors d’une prochaine visite.

Electromyographie de surface :

  • Elle permet de mesurer l’activité musculaire :

  • Quand les muscles sont contractés, ils dégagent une activité électrique importante.

  • L’activité musculaire est enregistrée par l’intermédiaire d’électrodes collées sur la peau. 

Il n’y pas  d’aiguille et c’est indolore; Ces électrodes de surface sont positionnées pour enregistrer l’activité de certains muscles qui sont  impliqués lors de l’ouverture et de la fermeture de la bouche. 

Ces informations sont ensuite transférées sur l’écran d’un ordinateur.

 

Ainsi, on sait  exactement et en temps réel quelle est la tension de chacun des muscles enregistrés.

Plusieurs causes peuvent avoir les même effets. De plus, le stress et l’effort physique jouent un rôle important puisque durant ces périodes, les dents sont en contact de façon intense et durant de longs moments.

 

Il faudra différencier  la pathologie occlusale:

  • Des douleurs  musculaires lié à une crispation des mâchoires en rapport le plus souvent ave le stress, le froid..

  • Une pathologie articulaire en rapport avec un traumatisme.

  • Des douleurs dentaires en rapport avec une carie, des problèmes de gencives, de poussée  de dents de sagesse…

  • Une névralgie faciale en rapport avec une compression nerveuse.

 

La pathologie occlusale a un retentissement sur tout le corps. Ce dernier compense et s’adapte à cette situation. Il en résulte des microtraumatismes. Un jour, comme peut-être jamais, l’adaptation ne sera plus possible. Dans ce cas, la douleur et la dysfonction s’installent. 

 

Une fois le diagnostic posé et l’occlusion thérapeutique trouvée, le traitement peut être envisagé.

8 rue de l'occitanie 31120 Portet Sur Garonne

Tel: 05 61 72 55 05